naturolearning

NaturoLearning

Sophrologue : Quel statut juridique choisir ?

Sophrologue : Quel statut juridique choisir ?

Lorsque vous décidez de vous lancer dans une reconversion professionnelle en sophrologie, une des premières étapes est de choisir le statut juridique qui convient le mieux à votre situation.

Cette décision influencera divers aspects de votre activité, tels que votre protection sociale, vos responsabilités financières, votre souplesse et autonomie, ainsi que votre gestion administrative et fiscale. Examinons donc les différents statuts juridiques possibles pour les sophrologues, avec leurs caractéristiques et avantages spécifiques.

Comment choisir le bon statut juridique ?

Pour choisir le statut juridique qui vous convient, il est primordial de bien se renseigner sur chaque aspect du métier, car les exigences peuvent varier selon le statut choisi : les études pour devenir sophrologue ne seront pas forcément les même selon sa clientèle. Ensuite, et surtout, il est essentiel de sélectionner le statut qui correspond le mieux à votre profil et à vos valeurs. Il faut tenir compte de vos ambitions personnelles ainsi que de votre capacité à prendre des risques.

Par exemple, avez-vous un conjoint ou une conjointe capable d’assumer une période financièrement difficile pour vous ? Toutes ces questions vont vous aider à définir ce que vous voulez faire et ce que vous pouvez faire, vous orientant ainsi vers le choix du statut juridique le plus adapté à votre situation.

Les statuts de Travailleur Indépendant

Auto-Entrepreneur (83.55%)

Le statut d’auto-entrepreneur est une option prisée par la majorité des sophrologues pour son processus de création simple et ses obligations administratives allégées. En tant qu’auto-entrepreneur, vous bénéficiez d’une grande autonomie dans la gestion de votre activité et pouvez cumuler cette activité avec d’autres statuts, comme celui de salarié.

Cependant, vous êtes responsable du paiement de vos charges sociales et impôts en fonction de votre chiffre d’affaires, et vos frais professionnels ne sont pas déductibles. 

Les points importants :

🔵 Protection Sociale : Dépendante du chiffre d’affaires réalisé, avec des cotisations sociales calculées en fonction des revenus. Cependant, ce statut n’offre pas de couverture chômage.

🔵 Responsabilité Financière : Illimitée sur le patrimoine personnel.

🔵 Souplesse et Autonomie : Grande autonomie dans la gestion et possibilité de cumuler avec un autre emploi.

🔵 Gestion Administrative : Simplifiée avec déclarations en ligne et pas de frais obligatoires.

🔵 Fiscalité : Impôts et charges sociales sur le chiffre d’affaires avec franchise de TVA.

EIRL : Entrepreneur Individuel (3.65%)

L’entrepreneur individuel peut opter pour un régime de déclaration contrôlée, ce qui lui permet de déduire ses charges d’exploitation. Cependant, il est responsable des dettes de son entreprise sur son patrimoine personnel en cas de faute de gestion. Ce statut offre une certaine flexibilité dans la gestion de l’activité et la possibilité de choisir la nature des revenus selon la fiscalité du moment.

Les points importants :

🔵 Protection Sociale : Ce statut offre une protection sociale similaire à celle de l’auto-entrepreneur, avec des cotisations calculées sur les revenus générés.

🔵 Responsabilité Financière : Elle est restreinte au patrimoine professionnel, mais les entrepreneurs peuvent être tenus personnellement responsables en cas de faute de gestion.

🔵 Souplesse et Autonomie : Les entrepreneurs sous ce statut bénéficient d’une grande autonomie dans la gestion de leur activité, avec la possibilité de choisir la nature de leurs revenus, ce qui offre une certaine flexibilité

🔵 Gestion Administrative : Elle est simplifiée grâce à des charges d’exploitation déductibles et à la possibilité de créer une société avec peu d’apports en capitaux, ce qui réduit la charge administrative et financière initiale.

🔵 Fiscalité : Ce statut offre la possibilité de choisir la fiscalité adaptée selon la nature des revenus, offrant ainsi une certaine souplesse fiscale aux entrepreneurs.

EURL (3.61%)

L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) offre la possibilité à un individu de créer une entreprise à responsabilité limitée, tout en conservant une structure sociétaire. Voici un aperçu de ses caractéristiques :

Les points importants :

🔵 Protection Sociale : Ce statut offre une protection sociale similaire à celle de l’auto-entrepreneur, avec des cotisations calculées sur les revenus.

🔵 Responsabilité Financière : Elle est limitée au capital social investi, avec un engagement financier restreint.

🔵 Souplesse et Autonomie : Les entrepreneurs bénéficient d’une grande autonomie dans la gestion de leur entreprise, avec la possibilité de choisir la fiscalité adaptée à leur situation.

🔵 Gestion Administrative : Les charges d’exploitation sont déductibles et il est possible de bénéficier d’une gestion simplifiée.

🔵 Fiscalité : Ce statut offre le choix entre l’imposition sur le revenu ou l’option à l’IS, avec des charges déductibles.

🎯 Remarque : Il est primordial de souligner que le changement de statut reste toujours une option envisageable, ce qui vous offre une certaine flexibilité et vous permet d’adapter votre choix aux évolutions de votre situation. Cependant trouver le bon statut du premier coup est toujours avantageux, d’où l’intérêt de construire un projet professionnel autour du métier de sophrologue.

Les statuts de Salarié Entrepreneur

Portage Salarial (1.99%)

Le portage salarial et la coopérative sont des options qui permettent de concilier la sécurité du statut de salarié avec la liberté d’entreprendre. En tant que salarié porté ou membre d’une coopérative, vous bénéficiez d’une couverture sociale et de la gestion administrative assurée par la structure porteuse.

Cela vous permet de vous concentrer pleinement sur votre pratique sans les contraintes administratives d’un entrepreneur individuel.

Les points importants :

🔵 Protection Sociale : Ce statut offre une couverture sociale similaire à celle d’un salarié, avec l’avantage de ne pas avoir à gérer les aspects administratifs liés à cette couverture.

🔵 Responsabilité Financière : La responsabilité financière est limitée à la commission versée à la société de portage, offrant ainsi une sécurité financière aux travailleurs indépendants.

🔵 Souplesse et Autonomie : Les travailleurs bénéficient d’un contrat de travail variable tout en ayant la gestion administrative assurée par la société de portage, ce qui leur permet de se concentrer sur leur activité principale.

🔵 Gestion Administrative : La gestion administrative est entièrement prise en charge par la société de portage, permettant ainsi aux travailleurs de se concentrer sur leur travail sans se soucier des tâches administratives. De plus, ils peuvent utiliser les moyens de la société pour leur développement professionnel.

🔵 Fiscalité : Les travailleurs reçoivent un salaire versé par la société de portage, ce qui simplifie leur situation fiscale. De plus, ils n’ont pas à supporter les frais de création ou de gestion d’une entreprise.

 

La Coopérative

La coopérative assure une protection sociale pour ses membres en tant que salarié ou bénévole, avec une couverture sociale adaptée.

Les points importants :

🔵 Protection Sociale : Assurée en tant que salarié de la coopérative, avec une couverture sociale complète.

🔵 Responsabilité Financière : Aucune responsabilité financière sur les dettes de la coopérative.

🔵 Souplesse et Autonomie : Contrat de travail avec la coopérative, permettant la participation aux décisions collectives.

🔵 Gestion Administrative : Prise en charge par la coopérative, avec accès aux infrastructures et ressources communes.

🔵 Fiscalité : Salaire versé par la coopérative, sans démarches fiscales individuelles.

🎯 Remarque : Pour obtenir des informations approfondies et des conseils avisés, vous pouvez vous tourner vers des organismes spécialisés comme l’Agence pour la Création d’Entreprise et la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

Le statut de Salarié (1.58%)

Travailler en tant que salarié dans une entreprise, une école ou un établissement de santé offre stabilité et avantages sociaux. Vous êtes soumis à un contrat de travail avec un salaire fixe et une couverture sociale complète, mais vous avez moins de liberté dans la gestion de votre activité par rapport à un entrepreneur indépendant.

Les points importants :

🔵 Protection Sociale : Bénéficie des avantages sociaux de l’entreprise, avec une couverture chômage et retraite.

🔵 Responsabilité Financière : Aucune responsabilité financière sur les dettes de l’entreprise, offrant une sécurité financière aux praticiens.

🔵 Souplesse et Autonomie : Autonomie relative dans la pratique de la sophrologie, bien que dépendante de l’employeur pour la pratique au sein de l’entreprise.

🔵 Gestion Administrative : La gestion administrative est prise en charge par l’entreprise employeuse, ce qui entraîne moins de charge administrative personnelle pour les praticiens.

🔵 Fiscalité : Les impôts sont prélevés directement sur le salaire, évitant ainsi la gestion fiscale individuelle.

Le statut en Association (1.5% )

L’association loi 1901 est une option pour les sophrologues souhaitant exercer dans un cadre non lucratif. Ce statut offre des avantages tels que l’exonération de taxes et une meilleure crédibilité pour obtenir des financements, mais implique une gestion démocratique soumise aux assemblées générales des adhérents.

Les points importants :

🔵 Protection Sociale : La protection sociale dépend du statut de salarié ou bénévole au sein de l’association, avec une couverture sociale liée à ce statut.

🔵 Responsabilité Financière : Aucune responsabilité financière personnelle pour les membres, qui ne sont pas tenus responsables des dettes de l’association.

🔵 Souplesse et Autonomie : Participation démocratique aux décisions et engagement dans un projet commun, offrant une certaine souplesse et autonomie dans la gestion de l’association.

🔵 Gestion Administrative : La gestion administrative est assurée par les membres et les organes de l’association, ce qui entraîne généralement des charges administratives faibles.

🔵 Fiscalité : Exonération de taxes pour l’association, qui est financée principalement par des subventions et des dons.

🎯 Remarque : Vous avez maintenant une vue d’ensemble de toutes les possibilités de statuts juridiques envisageables. Il est cependant crucial de noter que lors d’une reconversion professionnelle, il est essentiel de se renseigner également sur tous les autres aspects du métier. N’oubliez de faire vous posez les bonnes questions sur le métier de sophrologue pour choisir le statut juridique qui vous correspond.